• C'est ma plume

     

    Si je tournais la page 

    Et modelais les lettres à mon image, 

    Un bouton de rose apparaîtrait 

    En encre noir, fleurirait 

    Le temps d’une autre vie 

    D’un autre monde d’une utopie, 

    Tomberait dans l’illusion  

    D’un chat devenu lion, 

    Et parfumerait mon imaginaire 

    De mirages éphémères.

      

    Si j’arrachais la page 

    Et imposais aux lettres mon visage, 

    Un monarque se formerait, 

    De ses yeux improbables il s’envolerait 

    Loin de cette frise historique 

    Pour flâner l’air comique 

    Au travers de semblables décolorés 

    Vers de multiples horizons nés 

    Avec solitude et mélancolie, 

    Tout simplement vivant et épanoui.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :