• Je suis Paris

     

    Dans les flammes des bougies rassemblées le long des trottoirs
    Rougeoient toutes les larmes des vies arrachées à l’espoir
    D’un monde bleu azur associé à notre dame blanche
    Lavée de tout ce noir qui sur ses vieilles épaules s’épanche.

    Les étoiles perchées dans le ciel d’automne transportent
    L’écho de ces feuilles dorénavant tombées de l’arbre de vie
    Qui seront à jamais dans nos mémoires comme faisant partie
    De milliers de pensées unies par un lien et une émotion forte.

    Les mots étant trop peu nombreux pour exprimer une peine immense
    Qui touche trop de personnes dans le monde pour garder contenance,
    La fin de ce poème se doit donc de refléter leur esprit :
    Je suis Paris.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Juin à 12:52

    Il est original celui-ci, j'aime beaucoup ! :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :