• Madame

    Crinière de feu
    Prend à l’âme
    La lanière de cieux
    Qui se desquame
    S’effrite se perd
    En triste gamme
    De perles d’éther
    Filantes de lames
    Dans le silence de verre
    Plus beau qu’une dame
    Avec des aires
    Presque des charmes
    Seuls éphémères
    De longues larmes
    Faîtes de chimères
    Desquelles émanent
    Les ondes claires
    De souffles calmes
    Saveurs amères
    Douceurs infâmes
    De fleurs poussières
    Qui se fanent.


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Décembre 2016 à 21:56

    Celui-ci est chouette aussi ! Bravo pour avoir réussi à garder les mêmes rimes tout le long du poème ! Et sans jamais avoir utilisé deux fois le même mot ! Non franchement, chapeau !

      • Lundi 5 Décembre 2016 à 22:42

        Merci :D
        Je n'ai volontairement pas mis de ponctuation tout le long parce qu'il doit être lu d'une traite et quasiment en apnée pour vraiment en saisir tout le sens et le sentiment qu'il inspire.
        Après, ça reste évidemment une question de point de vue, chacun fait ce qu'il veut !

    2
    Mardi 6 Décembre 2016 à 08:57

    J'ai réussi à le lire d'une traite (ce que je n'avais pas fait hier). ça rend bien !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :