• Paris

     

    Infinis triomphes d'une réelle lumière.

     

    Ils s'allument, néons

    De mon âme, et mon coeur,

    Et ma respiration,

    Ne couvre pas ses pleurs.

     

    La Belle Tour est mon guide

    Dans ce dédale de suie,

    Et dans l'espace, Elle me vide

    De mots, Phare de la nuit.

     

    L'Etoile brille de filantes

    Semblables, toutes à la poursuite

    D'invisibles voies, étonnantes

    De vigueur, aux destins d'élites.

     

    Le Tombeau, de sa cape de verre,

    Protège ses trésors colorés

    Innombrables dans la Louve mère,

    Illusion de toiles d'araignées.

     

    Infinis triomphes d'une réelle lumière.


  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Novembre 2016 à 14:21

    C'est trop beau continue ça fait rêver :D

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :