• Rêverie cosmique

     

    Je rêve de cet atelier cosmique

    Où je taillerais les milliards d’étoiles

    En un bouquet de diamants purs.

    J’enverrais sans tarder ce présent

    Aux armoiries indiquées sur le cachet :

    Symboles de l’impasse Infini.

    La comète serait mon Icare du ciel.

    Mais ayant un subit coup de foudre

    Pour son rocailleux voisin météorite,

    Ils s’uniraient pour rejoindre l’équipe

    De la planète et ses nombreuses orbites.

    Rassemblant ainsi leur force contre les  

    Galaxies adverses, valeureuses toupies du ciel.

    Dans le seul but de protéger mon bouquet d’étoiles,

    Ils utiliseraient leur savoir-faire

    Puissant, unique pouvoir stellaire.

    Alors, dans une gerbe d’étincelles filantes,

    Mon bouquet de diamants se désagrègerait en or

    Et dériverait à jamais dans l’espace,

    En quête pour toujours de l’Infini.

    Le scintillement de l’or rivaliserait

    Avec celui des étoiles, plus beau encore.

    Et vis-à-vis l’un de l’autre, ils penseraient :

     « Voilà, elle rêve. »


  • Commentaires

    1
    Lundi 3 Février 2014 à 13:34

    Rêve ...peu être ,

    mais l'écriture est bien présente ;

    et belle !

    Mandel et Den

    2
    Lundi 3 Février 2014 à 21:33

    Je découvre et je trouve cet ouvrage très très beau

    3
    Vendredi 19 Juin 2015 à 17:56

    C'est bon de rêver, à condition de rester les pieds sur terre yes

      • Dimanche 27 Novembre 2016 à 15:15

        Justement, pour moi, rêver c'est l'occasion de s'envoler. Aucune raison de rester les pieds sur terre, il faut simplement savoir différencier le rêve de la réalité.

    4
    Dimanche 27 Novembre 2016 à 16:05

    Différencier les rêves de la réalité est un fait, mais savoir qu'il y a un pont reliant les deux rend la chose simplement magique. Et cette passerelle se construit par l'esprit brique par brique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :